Emballages : vers la fin du plastique et de ses dégâts ? | Solutions Fût Carton

Emballages : vers la fin du plastique et de ses dégâts ?

Publié le par Abzac

dechetsplastique

Interdiction des sacs plastique à usage unique aux caisses des grandes surfaces alimentaires en janvier 2016, label « sans bisphénol » pour les contenants alimentaires, découverte de poubelles maritimes de fragments de plastique… L’actualité fourmille des dégâts liés à l’utilisation massive du plastique. Solutions fûts carton, évidemment favorable à l’innocuité des emballages, fait le point sur la question.

Le fut carton pour lutter contre les emballages plastiques

Selon une étude menée par des chercheurs de Harvard, des boissons conservées longtemps dans certains récipients en plastique accroissent la présence de bisphénol A dans le corps du consommateur. Et c’est d’autant plus vrai pour la nourriture en conserve. Rappelons que le bisphénol A est suspecté d’être un « perturbateur endocrinien », susceptible d’augmenter le nombre de cancers dits hormono-dépendants, tels le sein et la prostate.

Vers un label « sans bisphénols » ?

En France, l’Assemblée nationale a voté le 12 octobre 2011 l’interdiction du bisphénol A dans tous les contenants alimentaires. Un label volontaire « sans bisphénols » pourrait prochainement être délivré aux entreprises qui se passent de cette substance.

Plus récemment, ce sont les chercheurs de l’Université de Columbia (New-York) qui ont révélé que l’exposition des femmes enceintes aux phtalates, substances chimiques également présentes dans les plastiques, augmentait de 72 à 78 % le risque pour l’enfant d’être atteint d’asthme.

Des « continents de plastique » se forment dans les océans

Plus inquiétant encore, la surface des océans serait contaminée à 88 % par du plastique. Prenant la forme d’immenses plaques de microfragments de plastique, ce que l’on surnomme le « 7e continent de plastique » affecte la chaîne alimentaire marine, selon les résultats d’une étude du Centre supérieur de la rechercher scientifique de l’université de Cadiz (Espagne).

Les dégâts sont, hélas, durables pour des centaines d’années en l’état. Tous les océans sont touchés, et même les mers, comme la Méditerranée. Que faire contre ces poubelles flottantes dont l’impact sur l’écosystème marin reste inconnu ? La tâche paraît titanesque pour l’existant… Et la situation empire toujours.

Quel rôle peuvent jouer les fûts en carton face à ces enjeux majeurs ? Sans « affaire sanitaire ou pollution majeure », le fût kraft ne présente pas de risque pour la santé. Un emballage sécurisant pour une alternative responsable.

FAQ

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>